Château de Lacquy Bas Armagnac
bas armagnac lacquy

Chapitre 2

Le vin

Une règle d’or : seul un vin parfaitement naturel produit un grand Armagnac. La vinification est faite de manière parfaitement naturelle, sans aucun ajout de produits extérieurs. Il existe une douzaine de cépages autorisés pour la fabrication de l’Armagnac. Cependant quatre cépages constituent véritablement l’identité de l’Armagnac et plus particulièrement celui du Château de Lacquy :

La Folle blanche ou picquepoult, est un cépage légendaire d’où sont issues les plus vieilles eaux-de-vie de l’appellation. Il porte ce nom en raison de l’exubérance de sa végétation qui demande beaucoup de travail. Il apporte à l’Armagnac une signature fine et offre un parfum de violette et de fleurs fraiches. C'est la Folle Blanche qui était cultivée au XVIIIème. Il représente un tiers du vignoble du domaine.

Le Baco blanc, apporte une touche de rondeur et une longueur en bouche inestimable pour l’Armagnac, des parfums de fruits confits, de pruneaux, de cacao. Il représente un tiers du vignoble du domaine.

Le Colombard, sensible à l’oïdium et au mildiou, donne un vin de table nerveux, corsé et développe des arômes d’épices et de fruits mûrs, des touches de fruits rouges. La distillation du Colombard est rare. Il représente un tiers du vignoble du domaine.

L’Ugni blanc, donne un vin fin et nerveux, ayant une acidité naturelle intéressante dans les assemblages et donne des eaux-de-vie à la fois complexes et élégantes. Il n’est plus distillé depuis 2007 au Château de Lacquy.

Cette répartitin de cépages est très spécifique de Lacquy, puisque dans l'ensemble de la région, l'Ugni-blanc est prédominant.